Que faisait-on des déchets il y a 100 ans ?

Que faisait-on des déchets il y a 100 ans ?

Classés comme utiles, recyclables ou dangereux, les déchets d' aujourd'hui n'ont pas toujours bénéficié d'une étude approfondie suivant leur typologie. Il y a 100 ans de cela en effet, les ordures et les déchets en tout genre étaient jetés un peu partout dans les rues, car personne à cette période n'avait songé à se lancer dans leur utilité et leur potentiel économique, sans parler de leur impact environnemental. Alors, que faisait-on des déchets à cette époque ?

Avant la création des poubelles

La poubelle fait partie intégrante de notre quotidien, car c'est un objet que l'on utilise fréquemment sans que l'on se pose la question, de son origine et de ce qui a poussé les inventeurs à sa création. Pourtant, derrière ce nom si simple se cache une histoire longue et captivante qui nous a permis de voir les déchets autrement que des tas de résidus inutiles.

Bien avant 1870, les restes alimentaires et les déchets ménagers, à Paris, pouvaient être jetés dans la rue, sans la moindre restriction, et ce, à partir de 7h du soir à 7h du matin. Il est alors évident que les rues à cette époque étaient considérablement répugnantes et sales.

On pouvait voir s'entasser ici et là, des masses de déchets qui dominent progressivement les quartiers par leurs quantités en perpétuelle croissance. Pour pallier à ce problème, devenu de grande envergure sociale, les municipalités de l'époque ont dû faire quelques études.

Tout d'abord, on avait pensé à utiliser de simples chariots tirés par des chevaux pour recueillir les masses de déchets, mais ce convoi ne passait qu'une ou deux fois par semaine, ce qui n'a pas résolu grand-chose. Après, elles ont dû s'organiser pour faire des collectes plus ou moins fréquentes, mais ne le problème n'est pas toujours éradiqué.

C'est seulement en 1883 qu'Eugène Poubelle, l'ancien préfet de la Seine prenait les initiatives en imposant par décret, l'enlèvement des ordures ménagères par un petit récipient, à l'époque, fait de bois, garni de fers blancs à son intérieur pour des raisons d'hygiène, et ayant une capacité de 120 litres. Ainsi naquit la « poubelle ».

Le commencement des tris sélectifs

C'est donc en 1883 que les poubelles ont fait peur première apparition. Chaque ménage devait bien évidemment s'en disposer, mais pour que les rues ne soient plus inondées par les masses d'ordures, on les plaçait également aux alentours de la ville et dans les voiries. Pour les déchets qui ne peuvent plus contenir les poubelles de la ville, on les donnait aux agriculteurs qui ne prenaient pas encore conscience de leur valeur fertilisante à l'époque.

C'est alors qu'on a dû trouver d'autres méthodes pour s'en débarrasser. Ainsi naquirent l'incinération et le broyage des déchets. Par son arrêté de 1883, Eugène René Poubelle a imposé le tri sélectif des déchets, car les ordures de l'époque ne représentaient aucun danger pour l'environnement. C'est seulement quelques années plus tard que les objets usés, issus du secteur industriel acquièrent une seconde vie grâce au recyclage.

Un procédé bien connu de tous, qui a d'ailleurs fait la renommée de grands acteurs économiques comme Mohamed Ayachi Ajroudi qui avec son entreprise CNIM, spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets, le propulse au sommet du secteur de recyclage dans le pays du Golfe Arabe et quelques pays d'Europe et d'Afrique.

Articles